pose-EPC

Sécurisation des accès et des espaces de travail dans le secteur du bâtiment et de l’industrie

pose-EPC-VERTICALa société VERTICA, spécialisée dans le travail en hauteur sur le Grand Ouest, assure des chantiers de contrôle et d’expertise dans le secteur du bâtiment, des travaux publics et de l’industrie.

Ce travail consiste en particulier à la pose d’Équipements de Protection Collective – EPC : pose de lignes de vie, points d’ancrages mécaniques ou chimiques, filets de protection, garde-corps, passerelles de franchissement, échelles… Ces travaux de mise en sécurité des accès, des personnes et des structures, sont réalisés sans limite de hauteur, quelle que soit la longueur des équipements de sécurisation collective et sur tous types de supports. Tous les équipements de protection collective que nous posons sont conformes aux dernières normes en vigueur.

 

La protection collective, qu’est-ce que c’est ?

Afin de supprimer ou de réduire les risques professionnels, tout employeur doit mettre en place des dispositifs, permanents ou temporaires, permettant d’assurer la protection des personnes travaillant sur un site, ou présents à proximité (principes généraux de prévention énoncés à l’article L. 4121-2 du Code du travail). Les équipements de protection peuvent être individuels : EPI (un harnais par exemple pour un cordiste), ou collectifs. Les EPC équipements de protection collective comprennent toutes les protections qui ne nécessitent pas d’action de l’opérateur pour se mettre en sécurité et prévenir le risque de chute. La réglementation du code du travail indique que la sécurité collective antichute doit prévaloir sur la sécurité individuelle.

Un équipement de protection collective est un dispositif, un mécanisme, un équipement ou une installation capable d’assurer efficacement la protection des salariés contre un ou plusieurs risques professionnels. Cet EPC est intégré ou ajouté aux moyens de production ou à un poste de travail.

Les différents équipements de sécurisation collective

Nos principaux fournisseurs en EPC :

L’échelle européenne :

Spécialiste de la sécurité en hauteur depuis plus de 30 ans. Fabrique sur-mesure les équipements de protection collective : Plates-formes, passerelles, escaliers, poste de travail.

Somain Sécurité

Fabricant français de dispositifs de protection contre le risque de chutes de hauteur depuis 1984.

Ces sociétés, conçoivent et fabriquent une gamme complète d’équipements couvrant les principaux besoins en matière de protection collective permanente ou temporaire.

Les filets de protection antichute

Pose filet anti chuteLes filets de sécurité sont des EPC n’empêchant pas la chute de hauteur, mais qui en atténuent les conséquences. Ils sont en particulier utilisés lorsqu’il est impossible de protéger les opérateurs en hauteur à l’aide de garde-corps.
Le filet antichute peut offrir une solution de protection collective sur de grandes surfaces.

La norme NF EN 1263-1 distingue quatre systèmes de filets de sécurité :

  • Système S : filet de sécurité avec ralingue périphérique
  • Système T : filet de sécurité fixé sur des consoles pour une utilisation horizontale
  • Système U : filet de sécurité fixe sur une structure porteuse pour une utilisation verticale
  • Système V : filet de sécurité avec ralingue fixe sur un support de type gibet

Pour nos chantiers de pose de filet, les cordistes de VERTICA sont amenés à poser principalement des filets de sécurité de type S. Ils assurent la protection collective sur de grandes zones de travail situées en dessous d’un toit ou d’une charpente métallique. Le filet antichute de type S, est prévu pour être tendu horizontalement, au moyen de cordes fixées sur une structure ou sur des points d’ancrage.
Le choix du type de filet est adapté à chaque situation. Pour nos chantiers de sécurisation en hauteur, nous utilisons fréquemment des filets ralingués de type S, fibre polyamide – résistance 400kg -. Nos filets de sécurité sont souvent doublés d’un pare-gravats afin d’éviter la chute d’objet.

Garde-corps permanent – Garde-corps provisoire

Le garde-corps est une excellente solution pour sécuriser un poste de travail ou une toiture-terrasse, puisque c’est la protection collective la plus ergonomique. La barrière physique, dotée d’une main courante, d’une sous lisse et d’une plinthe, constitue une protection très efficace contre la chute, pour les ouvriers du BTP, les techniciens de maintenance industrielle ou les techniciens du spectacle, travaillant à plusieurs mètres du sol.
La hauteur minimale d’un garde-corps est de 1100 mm. L’espace libre entre la main courante et la lisse, et l’espace entre la lisse et la plinthe est de 500 mm maximum. La plinthe doit avoir une hauteur minimum de 100 mm.

Point d’ancrage mécanique ou chimique

Un point d’ancrage permet à un ou plusieurs opérateurs de s’amarrer à l’aide d’un mousqueton ou d’un crochet de sécurité. On distingue différents types de points d’ancrage en fonction de la nature du support : ancrage de toit, ancrage de façade, ancrage IPN, ancrage à corps mort…
Le type de support va déterminer le choix du point d’ancrage ainsi que le type de pose. La société VERTICA assure la pose de points d’ancrages mécaniques ou points d’ancrage à scellement chimique. L’ancrage chimique est privilégié pour les poses sur le parement de façades de bâtiments anciens ou sur des structures en béton.

pose-point-ancrage
pose point d'ancrage pour ligne de vie

La norme NF EN 795 distingue 5 classes de points d’ancrage:

    • Classe A pour les ancrages fixes
    • Classe B concerne tous les ancrages mobiles
    • Classe C pour les ancrages ligne de vie horizontale en câble
    • Classe D pour les ancrages ligne de vie horizontale en rail
    • Classe E concerne les ancrages corps morts

Exemples de différents types de points d’ancrage, posés par nos cordistes :

Point d'ancrage définitif

EN 795-A1

Point d’ancrage définitif. Doit pouvoir résister à une charge 180 kg durant 3 minutes.

EN 795-A2

Point d’ancrage définitif pour toiture. Doit pouvoir résister à une charge 180 kg durant 3 minutes.

point d'ancrage définitif sur toiture
point d'ancrage sur ligne de vie horizontale

EN 795-C

Point d’ancrage sur ligne de vie horizontale à câble. Ces ancrages pour ligne de vie doivent supporter :
– Une traction statique de 1,5 fois la force admissible prévue.
– Une traction dynamique de 12 Kn.

EN 795-D

Point d’ancrage ligne de vie horizontale sur rail. Ces ancrages doivent supporter :
– Une traction statique de 10Kn durant 3 minutes.
-Une traction dynamique de 100 kg sur 2 mètres.

Point d'ancrage ligne de vie horizontale sur rail

Installation d’une ligne de vie à câble et ligne de vie à rail

La ligne de vie câble est un support horizontal ou vertical, comprenant un câble d’assurage d’un diamètre de 8 à 10 mm en acier inoxydable. La ligne de vie est fixée sur des points d’ancrages fixes. Il s’agit d’un dispositif de sécurité permettant à l’utilisateur de s’y attacher afin de se sécuriser contre les risques de chute. Les points d’attache des EPI coulissent sur le câble de la ligne de vie pour permettre le déplacement de la personne assurée sans avoir à se détacher.

La ligne de vie horizontale répond aux exigences de la norme EN 795, classe C.
La ligne de vie verticale répond aux exigences de la norme EN 353-1.

En fonction des contraintes d’installation, nous posons également des lignes de vie sur rails, comme par exemple dans le cas d’une ligne de vie proche du sol ou d’une ligne de vie sous plafond, fixée sans potelets sur de grandes longueurs. Pour la pose d’une ligne de vie provisoire nous utilisons également une ligne de vie en textile (normée pour l’ensemble EN795), constituée de sangles d’amarrage et de cordes polyéthylène

pose-ligne-de-vie
déplacement sur ligne-de-vie
pose-ligne-de-vie-horizontale
pose ligne de vie

Pose échelles et escalier

VERTICA assure la pose de différents types d’échelles et d’escaliers, équipés de protections réglementaires pour garantir la sécurité des usagers. Ces EPC peuvent être réalisés en aluminium, en inox ou en acier. Une échelle fixe peut être équipée d’une protection anti-intrusion condamnant l’accès par le bas, afin d’en limiter l’usage aux seules personnes autorisées.

pose-echelle
pose-echelle-a-crinoline
pose-EPC-echelle
pose-echelle-de-toiture

L’échelle à crinoline : permet de protéger un accès par une échelle sans avoir à utiliser un harnais individuel.

L’échelle à marches : Les échelles à marches doivent toujours être munies de 2 mains courantes.

La norme NF EN ISO 14122-3 spécifie les exigences relatives aux moyens d’accès permanents des machines : escaliers échelles à marches et garde-corps.

pose-escalier-EPC
pose-EPC-escalier
pose-escalier-sur-toiture

La norme NF E 85-012 spécifie les exigences relatives aux éléments d’installation industrielles, échelles fixes avec ou sans crinolines avec protection “anti-intrusion” condamnant l’accès bas à l’échelle.

Pose de passerelle fixe ou mobile, de saut de loup toiture et de plateforme

EPC-passerelleUne passerelle est un moyen d’accès technique collectif à un équipement ou une installation, équipée d’un garde-corps.

Le saut de loup est un type de passerelle permettant le franchissement d’obstacles tels que les gaines de ventilation, les chemins de câble, les acrotères…

Le saut de loup facilite en particulier le déplacement des personnes en charge sur différentes zones d’un site.

Visite préalable et contrôle après pose d’un EPC

Avant d’entamer la pose d’un équipement de protection collective, nous réalisons une visite préalable sur votre site, pour analyser les configurations d’accès et les postes de travail en hauteur (analyse des besoins, prise de côtes). Un plan d’implantation des ouvrages de protection collective vous sera ensuite transmis, avec descriptif technique du matériel à poser.
L’étude préalable réalisée par notre équipe de cordistes est indispensable pour gagner du temps et pour effectuer les bonnes opérations. Vous êtes ainsi accompagnés tout au long du projet d’installation d’EPC. Une fois posés, nos EPC sont contrôlés et validés par un organisme de contrôle indépendant (DEKRA, APAVE, SOCOTEC), avec contrôles visuels et tests spécifiques d’arrachement sur les potelets de garde-corps et les points d’ancrage fixes. Un procès-verbal de réception de travaux est rédigé.